2018 verra la 20ème édition du Festival De Passage de Fontenay-Sous-Bois.

20 ans déjà que la ville organise cette rencontre au carrefour des cultures urbaines, des arts et de la jeunesse ! Gageons que ce cru marquera dignement l’évènement, avec entre autres la venue exceptionnelle de Kery James, ainsi que de nombreuses performances musicales, de danses et de stand-up. Plusieurs nationalités seront présentes, et bien sûr des concours de chorégraphies hip-hop et dance hall viendront chauffer l’ambiance. Adrénaline, créativité et bonne humeur garanties !

Voyons les points forts de cet anniversaire à ne pas manquer.

Dès l’ouverture, le mardi 17 avril, les choses commenceront en beauté. Kery James fera l’honneur de sa présence au Festival De Passage, avec son rap tout en sérénité et en mélodies construites. Riche de 25 ans de carrière, le rappeur manie tout aussi bien la plume que le beat, et son approche du rap rassemble beaucoup de publics. Il est à l’origine du « rap conscient », car loin de la provocation ou de la simple dénonciation, Kery James rappe avec son grand coeur et toute son intelligence. De quoi conquérir les esprits rebelles et bluffer les cyniques par sa force tranquille.

Il a également créée l’association ACES : partout là où il joue, une partie de son cachet est reversée à des jeunes pour les aider à financer leurs études. Au-delà du rap, Kery joint le geste à la parole, la sincérité à la manière.

Du stand-up qui donne à rire vers tous les horizons

Le jeudi 19 avril, place aux rires avec une galerie haute en couleurs de comédiens du stand-up ! La soirée est parrainée par Waly Dia, et elle verra s’enchaîner les délires avec plusieurs valeurs montantes et déjà sûres de la scène parisienne. Par ordre d’apparition :

– Le duo Othman et Kalvin joue sur ses origines africaines, et vous fera rire sur un thème à la fois universel, qui rassemble tout le monde, et tellement drôle : l’hypocrisie.

John Sulo qui a commencé comme comédien avant de s’adonner à sa passion du stand-up. Passion qu’il fait partager avec brio au « Labo du Rire » du Paname Art Café.

Mourad Kateb qui a déjà fait parler de lui au Jamel Comedy Club, et il fait partie de la troupe du Wati Comedy. Il est également au Soûm Soûm Comedy de Paris.

Azedine a lui réussi dans des vidéos atteignant déjà le million de vues avec son groupe « les ratés ». Il est également passé par le Jamel Comedy Club, et fait partie du Wati Comedy.

Vendredi 20 avril, c’est le grand jour pour quatre jeunes rappeurs fontenaysiens, sélectionnés pour leur sens de l’improvisation et leur inventivité. Ils vont s’affronter dans une battle d’éloquence et de flow, dans le respect de chacun pour son talent respectif, mais avec toute l’envie de sortir comme le grand vainqueur de cette soirée ! Voici les rappeurs qui vont se défier, et tenter de gagner les 500 euros du concours :

Moyascko est à Fontenay-Sous-Bois depuis plus d’un an, et il écrit du rap depuis 2010. Il a déjà eu le privilège de faire la première partie d’artistes comme Youssoupha ou Singuila avec son groupe, et il a commencé sa carrière solo en 2014.

Kiderev travaille sur son tout premier E.P. qui doit sortir en 2018. Il est donc en pleine ébullition créatrice et il se base sur son vécu et son expérience pour créer un rap au plus proche de la réalité.

Bless a 21 ans mais il a commencé à écrire du rap depuis 2008. Ses sources d’inspiration sont Rohff ou encore Booba, et tout ce qui touche à la culture hip-hop le passionne.

LGM & Skydancehall apporte lui une touche un peu différente. A la rencontre du rap et du reggae, il maîtrise lui aussi l’art du beat et de l’improvisation, mais son message est sûrement plus porteur d’espoir par rapport à la réalité.

Mais le tremplin rap est aussi l’occasion pour le festival De Passage d’inviter des artistes rap qui ont déjà fait leurs preuves.

Le premier est un duo, formé par A.Two.One et Salamzo. Auteurs d’un E.P. intitulé Face 2 Face téléchargeable sur toutes les plateformes, ils ont déjà mis le feu sur de nombreuses scènes avec leur douzaine de titres.

Le deuxième est un artiste solo, Neilu J, qui croise toutes sortes d’influences musicales issues de ses origines africaines. Du rap à la musique congolaise, en passant par le hip-hop et la soul, il distille un savant mélange d’influences à découvrir.

Concours chorégraphiques tous azimuts

Samedi 21 avril : c’est le grand jour pour de très nombreux artistes invités, venant de plusieurs pays ! Au menu : chorégraphies pleines d’énergie, de créativité et de styles tous uniques et différents.

La liste est trop longue pour être détaillée ici, mais deux groupes professionnels et déjà célèbres vont illuminer le festival de leurs présences !

Wanted Posse a parcouru le monde depuis les années 90, à sa création sous l’égide de Ahmada Bahassane. Mélangeant de multiples influences chorégraphiques, ils gagnent en 2001 le prestigieux championnat du monde de la Battle of the year. Ils enchaînent depuis des spectacles au plus haut niveau, avec des danseurs célèbres comme Kamel Ouali ou Blanca Li. Les Wanted Posse ont également eu l’honneur de danser pour Madonna, Robbie Williams ou encore Kery James. De même, dans des spectacles comme Le Roi Soleil, Les Dix Commandements, Roméo et Juliette. Autant vous dire que leur démonstration de virtuosité ne vous laissera pas indifférent, et qu’ils risquent bien de mettre le feu au festival !

Un autre groupe tout autant détonnant, c’est celui du duo parisien des Hors Paire, qui mérite amplement son nom. Duo parisien, mais composé de deux parisiennes, car ce sont deux jeunes femmes qui ont fait leurs armes dans la capitale. Elles composent un savant équilibre entre confrontation et fusion, complicité et défi technique, aux croisées de nombreuses sources d’inspirations chorégraphiques.

Pour ce qui est des concours proprement dits, deux catégories vont s’affronter pour le plus grand bonheur des spectateurs.

La catégorie des « amateurs » verra 8 groupes se mesurer les uns aux autres. Ils sont issus des villes de la banlieue parisienne, et ils démontrent bien la richesse des cultures urbaines qui entourent la capitale. Le groupe gagnant recevra la somme de 400 euros.

Pour la catégorie « professionnelle», le groupe gagnant remportera la somme de 1000 euros.

D’autres évènements autour de la culture urbaine.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here