BRISCO nous parle du freestyle Basket (Interview)

Peux tu te présenter et comment es tu arrivé à faire du Basket freestyle ?
BRISCO : Salut je m’appelle Brice Coyere plus connu sous le nom de BRISCO dans le freestyle. J’ai commencé le freestyle basket en 2007 avant ça j’étais dans le Streetball (basket de rue) donc j’avais déjà un pied dans le milieu.
J’ai connu le freestyle alors que je faisais du basket, j’avais un pote qui faisait toujours des mouvements incompréhensible avec le ballon il m’a dit qu’il reproduisait ce qu’il voyait dans les And1 mixtapes (des cassettes regroupant les highlights des meilleurs basketteurs de rue des USA sur fond de musique hip-hop). J’ai voulu me renseigner sur internet et j’ai tout de suite kiffé. Le lendemain même j’étais sur le terrain entrain d’essayer de reproduire leurs mouvements. Je me suis donc procuré des mixtapes plus récentes où le freestyle apparaissait comme une discipline à part entière et était différenciée du Streetball comme « the Notic » ou « dime55 ». Ce qui m’a plu c’est le fait de pouvoir jouer sans adversaire, sans panier de basket, sans l’autorité d’un coach, c’était la liberté. L’aventure était en marche.

Des joueurs qui t’ont inspiré ?
BRISCO : Bien sûr comme je l’ai dit précédemment ce sont « And1 » les premiers à vraiment m’avoir donné envie de faire ça, je pense a des streetballers comme « Hot Sauce » qui a l’époque faisait du freestyle sans même le savoir. Sinon bien sur la pub Nike basketball vu a la TV avec Luis « Trickz » Da Silva m’a rendu fou ! Plus récemment des gars comme ANDREAS ou SEAN (de ma team S3) m’ont vraiment ouvert l’esprit par rapport à tout ce qui est freestyle et danse. Après je m’inspire de tout et de rien. Je regarde des vidéos de break, des matchs de basket, des contorsionnistes. L’inspiration peut même venir d’un son. L’inspiration pour moi c’est une vision des choses différentes des hommes, une vision qu’on adapte à sa passion..

A partir de quand on se dit je vais faire ça toute la journée ?
BRISCO : A partir du moment où l’entraînement est le meilleur moment de ta journée !! Je pense vraiment que lorsque l’entraînement devient plaisir qu’il soit solo ou en groupe, que tu ne compte plus les heures d’entraînement vu que tu t’amuses, du coup tu progresses de plus en plus vite sans même t’en rendre compte. Sinon les compétitions ça motive beaucoup aussi. Il suffit que tu te poses et que tu te dises « les autres participants sont sûrement en train de s’entraîner à cette heure ci » et tu n’as plus du tout envie de te poser lol. Et puis c’est un cercle vicieux car si tu gagnes tu en veux toujours plus et si tu perds il faut que tu prennes ta revanche, on n’est jamais satisfait dans ce sport en fait.

Quel est ton palmarès à ce jour ?
BRISCO : Alors pour faire court j’ai été champion du monde de freestyle basket 2013, double champion d’Europe 2012 et 2013 et champion de France 2014. J’ai aussi gagné pas mal de battles internationaux et nationaux à côté de ça (15 titres au total).

Comment se déroule une journée d’entrainement ?
BRISCO : Tout dépend de ce je prépare… Si je bosse un show, dans ce cas ça débute par un échauffement sur les bases et les mouvements difficiles du show, ensuite je répète le show sur la musique jusqu’à ce qu’il me semble être parfait. J’en profite pour modifier de petits détails qui feront que le show passe de « au top » à « parfait ». Pour me rajouter de la difficulté et m’habituer aux conditions de show, il m’arrive aussi de répéter le show sur du revêtement mouillé (dehors quand il a plu) ce qui mouille les ballons et les rends plus difficile à manier ou avec des ballons de mauvaise qualité. Je finis par 45 minutes d’étirements et d’assouplissements intensifs.
Si je prépare une compétition (ce qui est le cas en ce moment) je commence l’échauffement en improvisation sur une musique quelconque ou j’en profite pour réviser mes transitions aussi. Ensuite je répète tous mes enchaînements (je dirais un peu plus d’une cinquantaine au total), un par un comme ci j’étais face à un adversaire. Cet entraînement est super efficace car il me permet de les retenir (et donc pas besoin de sortir « mon livre de tricks » en battle) et en plus ça perfectionne mes tricks. Si je ne suis pas satisfait à la fin de ça, je recommence la répétition une fois de plus. J’enchaîne avec du renforcement musculaire et puis je finis avec 45 minutes d’étirements. Il m’arrive de répéter cet entrainement plusieurs fois dans la journée (1 fois à jeûne au réveil, puis l’après midi ou le soir)

 

Quelques mouvements qui te résistent ?
BRISCO : Personnellement les mouvements que je fais m’appartienne, c’est a dire que je crée mes propres phases plutôt que d’aller les pomper sur d’autres freestylers lol. Donc généralement les mouvements que j’ai du mal à réaliser à tous les coups sont ceux que je viens de trouver. Il faut souvent un temps d’adaptation et de répétitions du mouvement avant de le maîtriser.

Un mouvement que tu aimes réaliser en particulier ?? le bras cassé par exemple ?
BRISCO : Hmm le bras cassé c’est vrai que c’est ma marque de fabrique mais c’est le mix d’un tricks avec une contorsion du coup. S’il faut que je le fasse plusieurs fois dans une journée ça commence a être douloureux au niveau des articulations de l’épaule. Les mouvements que j’aime le plus réaliser sont les mouvements qui me sont propre, qui sont partis d’une longue recherche. Le mouvement où je sais que j’ai passé des heure à y réfléchir, des heures à le répéter et qu’en plus ce mouvement fait réagir le public c’est a ce moment que je vois que tout mon travail à payé.

BRISCO
Le freestyle c’est du partage

Comment on se sent juste avant un show comme ceux du Qatar ?
BRISCO : Les shows au Qatar c’était pour la coupe du monde de hand. On faisait des démos à la mi temps des matchs. C’était une expérience super enrichissante mais dans ce genre de prestation, les conditions sont difficiles car on passait aux mi-temps. Il y avait plusieurs matchs dans la journée. Nos passages étaient très espacés donc on devait y retourner à froid sans compter nos démos durant les temps mort (où on avait aucune idée du moment où ça allait arriver…) donc faut être tout le temps prêt quoi ! Mais bon c’est ce qui nous rend meilleur…

Que t’amène un crew, une structure comme S3 ?BRISCO
BRISCO : Déjà S3 (STREET STYLE SOCIETY) m’a amené mon style, ma façon de freestyler. S3 c’est vraiment l’école du flow, un freestyler de S3 tu le reconnais tout de suite parmi d’autres freestyleurs car il aura toujours ce quelque chose que les autres n’ont pas encore dans le freestyle. Par exemple on a été les premiers à amener la musicalité dans le freestyle (mouvement en rythme avec la musique). Avant les freestyleurs mettaient un son mais n’essayaient même pas d’être sur le rythme. Ce flow de danseur c’est nous. Je pense à des moves ou concepts que tout le monde fait aujourd’hui comme le mélange basket, foot et danse. S3 on était les premiers au monde à le faire aussi en 2006. On a toujours eu de l’avance sur les autres. A côté de ça, le crew m’a ouvert l’esprit. Avant je ne me serais jamais vu mettre un peu de pied dans mes moves de freestyle basket ou essayer de faire du break avec le ballon. Aujourd’hui c’est devenu une base de mon freestyle et ce qui a défini mon style. Ça m’a aussi apporté la chance de voyager beaucoup et de voir le monde. S3 m’a définitivement enrichi et puis je n’ai pas vécu la grande aventure qu’est le freestyle tout seul mais avec un vrai groupe de potes. S3 m’a fait réaliser un de mes rêves.

Peux tu nous parler de cette petite vidéo avec ta chaussure 🙂
BRISCO : Haha. Bah au début c’était un délire que j’ai eu avec ANDREAS. Je lui ai dit pourquoi pas faire une vidéo ou je défie ma chaussure puis elle finit par me mettre à l’amende. On a bien rigolé dessus. Mais quand je lui en ai parlé je ne pensais pas vraiment la faire, mais en voyant le nombre de vidéos toutes bêtes qui tournent comme ça sur facebook et surtout en voyant leurs nombres de vues, on s’est dit pourquoi pas. Ça peut être une bonne idée. Si tu m’en parles aujourd’hui je suppose que ça veut dire que ça a marché haha

VIDEO : https://www.facebook.com/video.php?v=10153021754153826

 

Quelque chose à rajouter ?
BRISCO : Merci à tous de m’avoir lu si vous êtes arrivé jusque là, vous pouvez suivre mon actualité sur www.facebook.com/briscobasketballfreestyle et celle de mon crew www.facebook.com/streetstylesociety et streetstylesociety.com
Si vous avez kiffé, lancez vous dans le freestyle basket on en a besoin !! Peace

A bientôt pour d’autres projets j’espère

 

Page fb de BRISCO : www.facebook.com/briscobasketballfreestyle

Retrouvez l’actualité de toute la culture urbaine sur la page Fb

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here