The Mouarf, Artiste et organisateur d’évènement, directeur et fondateur des festivals Underground Effect et Gravity et Directeur de Notorious Brand nous dévoile sa prochaine exposition « COLLABZ BY MOUARF » qui se déroulera du 01 au 04 décembre 2022

Qui est The Mouarf ?
Je suis Artiste et organisateur d’évènement, Directeur et fondateur des festivals Underground Effect et Gravity et Directeur de Notorious Brand. J’ai commencé sérieusement le dessin en 2021, avec l’envie de voir ce que ça donne et de prendre du temps pour mon travail perso, moi qui passe tout mon temps a faire la promotion de celui des autres et qui ai fait travailler probablement 400 Artistes sur les 7 dernières années.

Peux tu nous présenter ton exposition « COLLABZ BY MOUARF »
C’est la première fois que j’expose mon travail en dehors de quelques event collectifs. Une vingtaine de pièces réalisées au crayon de papier en collaboration avec une vingtaine d’Artistes. (oui je met toujours un A majuscule à Artiste)

Comment t’es venu cette idée de travail avec d’autres artistes ?
Je suis passionné avant tout, et j’aime beaucoup le travail d’une foultitude d’Artistes urbains. Partager un support à deux c’est avant tout un kif de confronter mes portraits à l’univers créatif des autres. Ensuite ça donne des allers et retours étonnant, amusant, j’ai énormément apprécié l’exercice.

Quels sont les artistes qui ont collaboré avec toi ?
Pour cette première série j’ai sollicité des Artistes dont j’aime beaucoup le travail, des copains, certains en devenir comme Seny qui n’a pas 20 ans, ou d’autres comme Alëxone ou Jace qui fête cette année ses 30 ans de gouzous ! Pour être exaustif voilà la liste des Collabz
Alëxone, Jana&JS, Korsé, Violette Carpino (Italie), GraffMatt, Mazola Marcnou (Brésil), Jace, Laec, Cofee, Alex Trêma, Oji, Disek, Kesadi, Sufyr, Esboner, Esper, Loch Stencil (Italie), Seny, Ensemble Réel, Horss, Rame13 (Italie) et Little K, un Artiste plasticien qui travaille le carton.

Comment as tu choisi les artistes qui t’accompagne ?
Leur univers me parle, tout simplement. Pour l’essentiel j’ai déjà ou j’aimerais avoir leur travail sur les murs de chez moi.

Un thème en particulier ?
Pas de thème mais quelques contraintes pour les Artistes. Je ne fais que des portrait, au crayon de papier, et j’impose le support qui est la carte marine. Après le projet résulte d’échanges avec chacun sur le comment nous voyons les choses. Séparer un portrait en deux faire une moitié chacun, ou surtout pas, c’est vraiment différent d’un Artiste à l’autre.

Pourquoi des cartes marines des années 1800 comme support ?
Je n’imagine pas peindre sur une feuille blanche. J’adore la friche, les lieux abandonnés, sentir la vie passée. Les cartes marines ont de la matière, le papier est très épais, et elles ont ceci de magique que peu de terre apparaît, surtout la mer, et les seules indications pointes les fonds marins, les points de navigation. Sur les parties terrestre il est rarement fait mention des noms de villes, et aucune route n’apparait. Ca en fait des objets en soit que j’aime énormément. Et comme d’une manière générale je ne dessine que sur des supports 1800, que ce soit des pages de livres, des cartes, de vieilles factures, j’ai chiné et trouvé un lot de carte conçues entre 1848 et 1890. Ma prédilection sur ces supports est tout a fait nostalgique du temps où l’on savait faire de beaux en-têtes, les écritures sont en pleins et déliés. Même unefacture de 1800 est un réel chef d’œuvre avec des sceaux de certification, le CV de l’artisan en colonne de gauche, c’est magnifique.

COLLABZ BY MOUARF : Du 1 au 4 décembre au
27, rue Jacques Louvel Tessier dans le 10e
Métro Goncourt
Vernissage le 1er décembre à 18h

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here