Ouverture en 2022, à New York, de l’Universal Hip Hop Museum à proximité de l’Harlem River.

Le hip-hop est un art classé parmi les plus indémodables depuis sa création et jusqu’à nos jours. Dans le but de préserver cet art, New York a décidé de consacrer un musée dédié à la culture du hip-hop.

Le hip-hop n’est pas seulement une musique ou une danse, contrairement à ce que la rumeur laisse croire. En effet, c’est une culture épique qui a vu le jour dans les années 70 dans le Sud du Bronx à New York. Cette culture est un mouvement apporté par la jeunesse afro-américaine qui se caractérise par 5 éléments distincts, tels que le beatbox, le rap, le graffiti artistique, le b-boying, et le djing. Il est vrai que ces éléments fondamentaux connaissent de nombreux développements au fil des années, mais caractérisent toujours la culture hip-hop.

La première scène du hip-hop du Bronx est apparue dans les années 60 et 70 lors des fêtes organisées par un groupe portoricain, les Ghetto Brothers. Le groupe est essentiellement constitué de plusieurs membres de gang dans le quartier. Dans le but de briser les obstacles raciaux entre les blancs, les Portoricains, les Afro-Américains, et les autres groupes ethniques, les Ghettos Brothers ont branché leurs instruments à des amplificateurs au 163 rd Street et de Prospect Avenue pour exprimer leurs dires à travers la musique et la danse.

Quelques années après son apparition, la culture hip-hop s’est répandue d’abord aux États-Unis et ensuite dans le monde entier. Dans les années 90, la culture s’étend dans l’art du théâtre hip-hop, cinéma hip-hop, mais ses éléments fondamentaux ne sont pas pour autant éteints.

Après une quarantaine d’années d’existence, la culture hip-hop ne cesse de se développer partout dans le monde. Dans le cadre du développement urbain, son pays d’origine, notamment les États-Unis, a décidé de construire un immense complexe Bronx Point pour accueillir et mettre en valeurs la culture hip-hop.

L’Universal hip-hop Museum sera un musée consacré entièrement au hip-hop. Ce musée sera un bâtiment hors normes avec plusieurs étages, étendus sur une surface des milliers de m2 — comportant des logements, des centres commerciaux, et de grandes espaces verts située à proximité de l’Harlem River. La construction de ce musée est un grand projet ayant pour but de préserver la culture hip-hop afin de les transmettre aux jeunes générations.

Le grand bâtiment sera bâti au sein d’un quartier défavorisé de New York. La construction de l’Universal hip-hop Museum est également un grand projet de développement urbain qui a pour but de redonner le charme et les valeurs de ce quartier. En effet, c’est aussi une idée efficace pour transformer la ville et le quartier en un endroit digne d’un lieu touristique. En plus, la présence de l’Harlem River à proximité de futur musée est un atout pouvant déclencher l’activité touristique dans ce quartier quasiment défavorisé.

Étant donné que l’Universal hip-hop Museum à New York est annoncé comme la grande institution dédiée à la culture hip-hop, il sera dirigé par une grande figure du rap américain dans les années 80 et 90, à savoir Kurtis Blow. Le projet de la construction est soutenu financièrement par deux grandes entreprises connues dans le domaine de l’informatique, Google et Microsoft. La collaboration de ces deux géants de l’informatique est un indice promettant un succès absolu lors de la réalisation de ce projet, de sa construction jusqu’à l’ouverture.

L’ouverture de ce grand musée, le plus attendu par le monde entier, est donc prévue pour 2022. Ainsi, dans cinq ans, les fans de hip-hop seront en mesure d’en apprendre davantage sur l’histoire et les démarches de la culture hip-hop en faisant à la fois du tourisme.

Site de l’Universal Hip Hop Museum

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here