Interview de l’artiste Hip-Hop KOHNDO pour sa sortie de son nouvel album « Intra-Muros » le 05/02/2016.

Peux-tu te présenter ?

Kohndo, K.O.H.N.D.O, c’est mon prénom. Je suis un artiste Hip-Hop, musicien et chanteur de rap. Beaucoup me connaissent comme membre de La Cliqua (mythique groupe de rap des 90’s). J’ai rencontré la culture hip-hop à la fin des années 80 à 13 ans en beatboxant et rappant au pont de Sèvres à Boulogne.

Depuis la sortie de mon premier album « Conçu pour durer » en 1994 j’ai été contaminé par le virus du rap. J’en suis à mon 4eme album solo « Intra muros » et je cumule 20 ans de carrière. Pas mal pour un rêve de gosse, non ?

Le nouvel album « Intra-Muros » est sorti le 05/02/2016, comment te sens-tu ?

Kohndo : Je me sens détendu, la musique c’est une histoire d’échange et de rencontre. Je suis heureux de rencontrer un nouveau public et retrouver les gens qui ont croisé ma route lors des concerts. Je sors « Intra-Muros » en toute sérénité. Offrir un disque c’est partager. Le partage c’est ce qui fait la beauté de la création.

Comment le définirais-tu, par rapport aux 3 autres ?

Kohndo : « Intra-Muros » est la version urbaine et désenchantée de « soul inside ». Ce disque fait la synthèse de mes expériences dans le monde carcéral et il fait écho à certains épisodes de ma vie personnelle.

J’ai eu l’occasion de monter des projets dans pas mal d’endroits de Châteaudun à Bois d’Arcy. J’avais envie de dire aux jeunes que j’ai pu rencontrer, que dehors aussi on peut se sentir enfermé. Je voulais faire un disque qui explique pourquoi on bascule. Je voulais faire un disque qui raconte le monde tel que je le perçois aujourd’hui.

Mais je voulais aussi faire un disque qui aide à trouver plus de lucidité et d’espoir dans le monde qu’on nous fabrique. C’est peut-être en cela qu’il s’inscrit dans la continuité de Soul Inside.

Mais soyons clairs, dans le son, je suis revenu aux fondamentaux du rap. Bien sûr j’y ai ajouté mon expérience de producteur et musicien mais j’ai avant tout chercher à faire un disque hip-hop au sens noble du terme.

Pourquoi « Intra-Muros » ? Quel est le fil conducteur tout au long de l’album ?

Kohndo : C’est une histoire mise en musique qui raconte la nuit d’un chauffeur de taxi qui traverse Paris. Tantôt l’auditeur est la place du passager, tantôt à la place du conducteur.

Pour les clips tu t’entoures de réalisateur comme Clifto Cream. C’est important pour toi que le clip reflète bien l’idée de ton morceau ?

Kohndo : Pas forcément, j’ai choisi Clifto parce que j’ai flashé sur le boulot qu’il a fait avec Jazzy Bazz sur « 64 mesures de Spleen ». J’ai eu envie de lui proposer un projet audacieux. Il est venu avec ses idées et moi avec les miennes et comme il n’y a pas de hasard on a été sur la même longueur d’onde. On fabrique un objet de ouf actuellement.

« Le compteur tourne » pose le décor, quant à « 9m2 » il est réalisé par moi-même et Matyas Vertesy (qui me suit depuis l’album « Deux pieds sur terre »), Aloha (le cliper de « Pardonnez-moi » et le graphiste qui a fait la pochette de Intra Muros) me prépare une pépite pour « entre les murs ».

Les clips sont une extension du travail du musicien.

Même si Paris la nuit colle bien à ce que je raconte, paradoxalement ce disque n’a pas pour thème Paris. Le sujet n’est pas la ville mais les gens qui y vivent et surtout ceux qui y sont en transit. Je parle des invisibles des sans papiers des clandestins, des évadés et des prisonniers de ce monde.

Quelles sont les difficultés que tu as rencontrées ?

Kohndo : Je n’ai rencontré aucune difficulté car j’ai travaillé à être complètement autonome et j’ai fait en sorte que l’expression de ma musique ne dépende que de moi. C’est un disque que j’ai fait à fond propre c’est-à-dire que comme pour tous mes disques j’y mis de ma poche. C’est de l’autoprod. J’y ai fait plus 50 % des beats et j’ai adoré m’entourer de potes géniaux.

C’est pourquoi j’ai mis 3 ans à faire cet album. Le plus long a été de trouver les budgets me permettant de le produire comme je l’avais en tête et surtout rencontrer le distributeur qui croit au projet. Modulor s’est clairement positionné sur le disque et y croit. Je voudrais que le public lui donne raison.

Y a t-Un morceau qui te tient à cœur ou tous sont importants pour la structure de l’album ?

Kohndo : Tous les titres ont la même valeur. J’espère avoir fait un classique et qu’il sera aussi dur pour vous que pour moi de choisir le titre que vous préférez.

Chaque titre apporte à l’histoire. Étrangement il fonctionne aussi en shuffle. C’est sans doute dû au fait qu’il n’y a pas trop de narration et d’interlude. Juste ce qu’il faut pour que l’auditeur ait les bonnes pistes d’écoutes.

Peux-tu nous parler des différentes featurings présents (A2H, Nekfeu, Oxmo) ?

Kohndo : Tous m’ont fait l’honneur de participer à cet album. A2h, Oxmo et Nekfeu sont des belles plumes, partager le mic avec eux a ajouté à la joie que j’ai eue à pondre ce beau projet.

Que voudrais-tu que les gens retiennent de cet album ?

Kohndo : Tout : de l’histoire, à la pochette en passant par les clips. Je veux que les gens entendent le rap autrement grâce à cet album. Mais surtout que les gens dont j’ai croisé la route se sentent fiers de l’image qu’on offre d’eux.

J’aimerais retourner dans les prisons où je suis passé afin de leur donner l’album et de l’énergie.

Est ce que dans un 4ème album de Kohndo il reste un lien avec La Cliqua ?

Kohndo : C’est le plus Cliquéen de mes albums. Je crois que c’est le disque que tous les fans de la Cliqua souhaitaient que je fasse. Il a fallu que j’aille au bout de toutes mes aspirations musicales pour être libre de vous l’offrir.

Quelles sont les prochaines dates importantes pour toi ?

Kohndo : Au mois d’avril ce sera ma première vraie date (sans doute au Pan Piper)

Quelque chose à rajouter ?

Kohndo : Faites-vous plaisir allez sur kohndo.bandcamp.com j’y offre un album de 10 inédits Jee Van Cleef présente les Artchives (de 0 à 100 000 eur – je blague. Vous donnez ce que vous voulez). Il y a aussi Soul Brother Blends 10 a cappella de Kohndo rencontrant les instrus de Pete Rock (qui d’ailleurs a bien apprécié) c’est free.

On se retrouve sur votre platine cd ou vinyle avec Intra Muros

Peace

page fb : https://www.facebook.com/kohndo1/

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here