INTERVIEW : STREET ART MUSEUM – SAM

 

Site : http://samuseum.wordpress.com/

Twitter : https://twitter.com/sam_museum

Financement de l’opération ici : http://www.indiegogo.com/projects/sam013/

 

 QUI EST S.A.M : « L’idée est de créer un musée d’art de rue dans un espace ouvert qui offre gratuitement aux artistes de rue qui souhaitent peindre et exposer leur travail de façon permanente dans le musée, sur les murs disponibles à l’intérieur de la zone. Les travaux réalisés permettront de créer à l’extérieur de sentiers exposition qui permettra aux visiteurs d’admirer tous les tableaux. » ==> http://samuseum.wordpress.com/about/

 

World Street art By Elcommendatore  : Comment vous est venue cette idée?

Street Art Museum : L’idée nous est venue l’année dernière (mars 2012) quand BorderGate, l’association culturelle à laquelle nous appartenons, pour la deuxième année consécutive, à commencé à gérer la zone de l’ancien zoo municipal de Turin.
Puisqu’il s’agit d’une zone abandonnée, nous nous sommes demandés comment nous aurions pu faire pour la recycler dans un court laps de temps et d’une manière soutenable. Nous avons donc pensé d’utiliser le Street Art comme un moyen par lequel revitaliser l’esthétique des bâtiments qui ont par la suite logé les événements sociaux et culturels.

314000_10151081939256215_498228763_n
Awer + Carto + Tenia – STRET ART MUSEUM

WSABE : Combien de personnes participent à ce projet ?

Street Art Museum : Notre association est composée d’environ 30 personnes qui apportent leur contribution gratuite de différentes façons.
En plus du projet SAM, BorderGate s’occupe de deux autres projets reliés au monde du copyleft: BorderRadio et BorderLand.
À traiter, spécifiquement du projet SAM, nous sommes une dizaine de personnes.

img_3956
TENENTE – STREET ART MUSEUM

WSABE : Pourquoi ce zoo?

Street Art Museum : L’espace de l’ancien zoo ce n’était pas un choix volontaire, mais il a été une occasion pour nous. Nous cherchions un espace dans lequel réaliser nos activités et poursuivre les initiatives concernant le copyleft. En 2011, nous avons eu l’occasion de gérer la zone, et donc, nous avons essayé de l’utiliser de la meilleure façon, nous adaptant au contexte. En effet, l’objectif de SAM consiste à recycler les zones abandonnées en commençant par celle qui est, ou a été, la vocation naturelle de ces zones.

530950_483384835039681_1144713053_n
ALICE – STREET ART MUSEUM

WSABE : D’autres endroits en vue?

Street Art Museum : Il y a d’autres lieux sur lesquels nous travaillons pour relancer l’expérience da SAM Turin. Il existe à Turin un système fermé, un phénomène italien basé sur la concurrence féroce qui ne nous appartient pas et où nous ne voulons pas entrer.
Ce système jusqu’à présent ne nous a donné absolument rien, mais au contraire, il a essayé de nous arrêter, et donc, étant donné que pour nous la priorité est de poursuivre sur cette voie, SAM va migrer vers d’autres villes bientôt.

545543_435446649826500_1050875030_n
WOC – STRET ART MUSEUM

WSABE : Quels sont les artistes qui sont venus?

Street Art Museum : Dans la première édition de SAM, une soixantaine d’artistes ont participé , venant du territoire national et international.
Au début, il y avait un groupe de Street Artist venant de Milan et deux autres artistes, l’un de Parme et l’autre espagnole, de Carthagène. Ensuite, SAM a accueilli deux artistes romains et d’autres de Turin.
Une attention particulière a été réservée aux jeunes artistes de Turin qui ont eu la possibilité de se mesurer pour la première fois sur les parois de grandes dimensions.
SAM veut répandre le Street Art jeune et local.

dsc_0046
SKIA – STREET ART MUSEUM

WSABE : Quels sont les artistes qui vont venir?

Street Art Museum : La liste des artistes à venir s’élargira au cours des prochaines éditions. Nous voulons continuer à intéresser les jeunes artistes locaux et adjoindre à leur noms de renommée internationale qui, en plus d’élever la valeur artistique et la qualité des interventions de SAM, ils devront interagir et faire croître artistiquement les jeunes artistes par un échange de connaissances, culture et détails techniques.

dsc_0186
PAO – STREET ART MUSEUM

 

WSABE : Des artistes étrangers?

Street Art Museum : Dans l’édition du SAM Turin a participé Kraser Tres, un artiste espagnol, venant de Carthagène. Dans les prochaines éditions nous élargirons les limites de SAM impliquant des Street Artist talentueux. (Nous regardons avec intérêt vers l’Est, Bulgarie, un pays qui fournit au Street Art des artistes émergents très intéressants.

dsc_0147
PAO – STREET ART MUSEUM

WSABE : Comment les gens peuvent vous aider à financer ce projet?

Street Art Museum : Tout ceux qui sont passionnés pour le Street Art ou plus généralement pour la régénération des zones urbaines, ils peuvent soutenir notre projet en deux façons:
– D’un point de vue économique/financière ils peuvent acheter une copie du livre de SAM sur Indiegogo (http://www.indiegogo.com/projects/sam013/), un volume qui renferme et décrit, en 126 pages de texte et des images, l’expérience de SAM Turin. Le profit de cette campagne de crowdfunding servira à financer la prochaine étape de SAM qui, probablement sera réalisée au printemps prochain.

cover-indiegogo-opiemme-peace
– En outre, ceux qui veulent participer activement ils peuvent nous indiquer un espace qui peut être récupéré. Nous allons intervenir, lorsque cela est possible, en procédant à une planification partagée des activités nécessaires pour le réaménagement de l’espace qui, une fois régénéré, sera mis à la disposition du public.

 

WSABE : D’autres financements, autres que la solidarité des gens? Aides de l’état?

Street Art Museum : C’est un sujet très triste. Tout ce que nous avons réalisé était le fruit de nos sacrifices et notre travail. Malheureusement, en Italie il n’y a pas beaucoup de place pour de nouvelles formes d’art. Les administrations ont tendance à engloutir les initiatives des jeunes, cela sans rien offrir en retour. La réalité est que, dans le zoo ancien, c’est nous qui avons remplacé la municipalité de Turin, et nous avons effectué un véritable service public, sans recevoir un “merci” en retour (vous considérez que, après la capacité de faire que nous avons montré d’avoir, la municipalité de Turin n’a pas réussi à nous trouver un nouvel espace dans lequel poursuivre notre travail). Toutefois, nous sommes très heureux d’y être allé de toute façon et d’avoir reçu un grand succès entre les citoyens (compris les étrangers, comme vous êtes) et donc, probablement, réaliser la prochaine étape de SAM loin de Turin.

926_380540282032748_508470192_n

WSABE : Est ce que cette idée va être faite dans d’autres endroits, d’autres villes?

Street Art Museum : Absolument. Comme mentionné précédemment, Turin est distrait et les administrateurs sont occupés sur d’autres fronts (aspects économiques, la logique de puissance, jeux politiques, etc.) pour comprendre que dans cette période de crise, ce à quoi il faut s’accrocher c’est l’art et la culture italienne, l’envie du monde entier. Nous, au contraire, nous voulons investir nos ressources de cette façon, et c’est pour cette raison que nous sommes à la recherche d’autres endroits où les administrateurs sont intéressés par notre idée pour reproduire l’expérience de SAM Turin, et donc répéter le modèle de la régénération urbaine déjà couronné de succès.

StreetArtMuseum_TO (36)

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here