Interview de Philippe Echaroux suite à son action contre l’incivilité dans la rue vis à vis des places handicapés.

Réalisation de la vidéo : JC Pieri.

Pouvez-vous vous présenter ?

Philippe Echaroux, 32 ans, Photographe et Street Artist. J’ai un diplôme d’éducateur spécialisé également, je ne travaille plus dans le social mais je n’oublie pas ce secteur pour autant.

En quoi consiste votre vidéo que l’on voit en ce moment sur internet ?

À faire nous faire réfléchir sur toutes ces petites incivilités que l’on commet et qui pourrissent la vie. C’est un détail pour nous lorsqu’on la commet cela nous parait futile mais en réalité… ce n’est pas le cas.

Nous avons mon équipe et moi décidé de prendre sur le fait accompli des personnes se garant sur une place réservée aux personnes handicapée et de les faire réfléchir en inscrivant la phrase « L’incivilité est-elle un handicap ? » au-dessus de leur véhicule. Faire réfléchir sans agresser, c’est faire progresser, avancer !

Comment vous est venue l’idée ?

Hé bien, elle date d’un été de mes 20 ans environs. Nous avions vu avec un ami une famille se garer sur une place handicapée sur un parking bondé du bord de mer. En voyant les personnes sortir de la voiture nous avons bien vu que personne n’avait l’air handicapé et de plus ils n’avaient pas le macaron.

J’ai alors pris un marqueur que j’avais dans ma voiture et j’ai écrit « L’incivilité est-elle est un Handicap ? » en plein sur le leur pare-brise !

Avec le Street Art 2.0 que je fais j’ai toujours eu en tête de refaire cette opération avec plus de maturité 🙂

Pourquoi avoir utilisé ce procédé de projection ?

Car je voulais créer ma propre façon de faire du street art. Être Artiste ce n’est pas refaire mais créer. Les collages, le Graff il y a des gens extraordinaires là-dedans. Pourquoi ne pas créer de nouvelles façons de faire du Street Art ?

De plus cette forme la d’art de rue me permet de ne pas laisser de trace de mon passage et de disparaître instantanément si je dérange.

Respect et tu seras respecté 🙂

Comment les personnes « pris en flag » ont réagi ?

« Ah je n’en ai que pour trois minutes » c’est la meilleure excuse que l’on se donne je pense, même envers soit même.

Est ce que les passants sont venus vous voir ?

Pas vraiment car on a fait ça le soir lorsqu’il n’y a pas beaucoup de passage. Le projecteur était caché et ne s’allumait que lors du parking sur la place.

D’autres idées à venir ou c’était juste un « one shot » ?

Toujours ! Mais si je les raconte à l’avance ce n’est pas marrant non 😉

Page fb : https://www.facebook.com/Philippe-Echaroux-493724497389573/?fref=ts

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here